Le père Seromba
Destructeur de l’Église de Nyange (Rwanda, 1994)


Timothée Brunet-Lefèvre
Préface de Stéphane Audoin-Rouzeau

12€ (Frais de port inclus) 



Le crime de génocide est imprescriptible, mais il n’est pas indélébile pour autant. Il est par excellence, dans les mots de Jean-Pierre Karegeye, le crime « qui ne porte pas toutes ses traces ». Il ne suffit pas aujourd’hui de se rendre sur la scène de crime pour comprendre ce qui s’est produit dans la paroisse du père Seromba. Ce que l’on désigne comme Nyange est resté un souvenir : celui de la vie avant 1994 et celui de l’extermination. Ce livre fait le choix de restituer la parole des acteurs sociaux, d’écouter, au détour de leurs hésitations, dans leur désespoir et leur dignité, ces récits qui se sont fait entendre au coeur du Tribunal Pénal International pour le Rwanda.
_________

Timothée Brunet-Lefèvre est doctorant au Centre d’Études Sociologiques et Politiques Raymond Aron (CESPRA) à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Lauréat du Prix du mémoire de la mention Études politique et de la Bourse doctorale de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, ses recherches portent sur les suites légales du génocide des Tutsi au Rwanda.


Prix du mémoire 2019
de la mention Études politiques
de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales 


ISBN 978-2-37798-004-8